Source : adiac-congo

Le Premier ministre, Anatole Collinet Makosso, a, par décrets pris le 24 août, nommé plusieurs personnalités à des postes de responsabilité.  

Parmi les personnes promues, il y a Hellot Matson Mampouya, nommé haut-commissaire à l’organisation des états généraux de l’éducation nationale, de la formation et de l’alphabétisation. Ancien ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et de l’Alphabétisation (2012-2015), il connaît bien les problèmes de ce sous-secteur. Sous sa direction, un examen d’Etat a été annulé suite à des « fraudes massives » et des « irrégularités graves ». Il s’agit du baccalauréat général, session de juin 2015.

Nommé secrétaire permanent du comité interministériel de l’action de l’Etat en mer et dans les eaux continentales, Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou est un cadre maison. Maritimiste de formation, il est ancien ministre des Transports maritimes et de la Marine marchande et a une grande expérience en la matière.

Ancien directeur de cabinet des ministères de la Jeunesse et de l’instruction civique, ainsi que de l’Enseignement primaire, Secondaire et de l’Alphabétisation, Adolphe Mbou Maba est nommé haut-commissaire à la justice restaurative, à la prévention et au traitement de la délinquance juvénile. Une fonction peu connue des Congolais.

En effet, la justice restaurative consiste à faire dialoguer victimes et auteurs d’infractions (qu’il s’agisse des parties concernées par la même affaire ou non).

Nommé haut-commissaire au comité de pilotage du projet de construction et de création de l’université publique de Pointe-Noire, le Pr Hilaire Bouhoyi est aussi un cadre maison. Ancien recteur de l’université Marien-Ngouabi (1986 à 1991), il était jusque-là secrétaire général de la Primature.

Anatole Collinet Makosso a, en outre, nommé Alain Roch Loemba, directeur de cabinet adjoint du Premier ministre, chef du gouvernement, avec rang et prérogatives de conseiller spécial.

X